Comment choisir ses chaussures de randonnée?

Vous allez bientôt partir en randonnée et vous avez besoin d’une nouvelle paire de chaussures. Les chaussures de randonnée sont l’accessoire indispensable du marcheur en haute montagne. Au moment de préparer votre prochaine randonnée, vous devez impérativement vous assurer d’avoir des chaussures en bon état pour assurer votre sécurité et éviter les blessures aux pieds et aux chevilles. Ce guide pratique vous explique comment bien choisir une paire de chaussures de rando.

Anatomie de la chaussure de randonnée

Une chaussure de randonnée n’est pas une simple basket pour faire du sport. C’est une chaussure qui concentre beaucoup de savoir-faire pour assurer confort et sécurité au randonneur. Elle dispose donc d’une semelle assez épaisse moulée avec crampons pour bien accrocher lorsque l’on évolue sur un chemin humide. Cette semelle est assez rigide et dure pour supporter les chocs avec les pierres. Un très bon test pour voir si une chaussure de randonnée tient la route est de marcher avec pendant quelques heures sur un chemin caillouteux. Une paire de baskets classique volera en éclats et sera complètement ruinée à la fin de la journée. La chaussure de randonnée avec une semelle en caoutchouc de qualité n’aura pas du tout bougé. Si vous voulez disposer d’une bonne chaussure, vous pouvez acheter des rangers robustes pour avoir aux pieds les mêmes chaussures que les militaires qui évoluent souvent sur des terrains très accidentés pendant de longues heures de marche.

La chaussure de randonnée est également renforcée au niveau du bout pour protéger les orteils des chocs avec les pierres mais aussi sur les côtés au niveau de la cheville et enfin au niveau du talon d’achille. En fait, pour un bon maintien, le pied est enveloppé dans une coque protectrice dont la fonction est de limiter les contacts avec les éléments extérieurs pouvant le blesser : pierres, ronces, branches, etc…

Suivant les modèles, la cheville sera plus ou moins protégée. On parle alors de tige basse ou de tige haute. Les paires de chaussures avec une tige basse sont plus légères et donc plus agréables à porter. Mais la cheville n’est pas bien protégée et donc le risque d’entorse grave est plus élevé si vous marchez dans un trou. La chaussure avec une tige haute enveloppe complètement la cheville. La chaussure est alors beaucoup plus lourde mais le pied est bien protégé. Donc le choix se fera en fonction du terrain sur lequel vous comptez évoluer. Si vous faites de l’alpinisme, les chaussures montantes s’imposent. Elles ressemblent à des bottines avec une rigidité bien supérieure. Si vous randonnez sur un petit chemin de campagne à plat, là les chaussures basses peuvent amplement suffire. Vous pourrez même opter pour des sandales de randonnée dans ce cas.

Le bon matériau pour être au sec

La chaussure de randonnée doit vous assurer de garder le pied bien au sec. Vous allez donc étudier son imperméabilité. En gros, elle doit laisser passer l’air pour limiter la transpiration mais pas l’eau. Sinon, dès qu’il va pleuvoir ou que vous allez marcher dans une flaque, vous aurez les pieds trempés pendant de longues minutes et c’est très désagréable. La respirabilité est essentielle car elle empêche l’accumulation de sueur et d’humidité autour des pieds ce qui finit par provoquer la formation d’ampoules.

Vous trouverez sur le marché des chaussures de trail en cuir et d’autres en tissu. Le cuir est très bien pour l’imperméabilité si vous en prenez soin. Si vous n’avez pas le temps ou l’envie d’entretenir vos chaussures de marche, vous privilégierez des chaussures en tissu, idéalement en gore-tex, un matériau suffisamment respirant pour limiter la transpiration.



La bonne pointure pour avoir le pied bien maintenu

Il faut essayer ses chaussures en magasin avant de les acheter. Si vous prenez des chaussures trop grandes, votre pied ne sera pas bien maintenu ce qui favorisera l’apparition d’ampoules avec les frottements mais aussi le risque d’une entorse. A l’inverse, si la chaussure est trop étroite, vous aurez mal au pied et la circulation sanguine ne se fera pas bien ce qui est très désagréable.

Pour bien faire, il faut essayer ses chaussures après avoir marché pendant quelques minutes. Ainsi, le pied sera déjà dans l’effort. Lorsque vous marchez, le pied gonfle un peu. Vous devez prendre en compte ce gonflement au moment du choix. C’est pour cela qu’il est recommandé de faire les essayages dans des conditions proches de celles de la randonnée en ayant marché un peu avant. Vous choisirez votre pointure habituelle ou une demi-pointure au-dessus. Votre pied ne doit pas flotter dans la chaussure.

Vous prendrez des chaussettes de la même épaisseur que celles que vous utiliserez le jour de votre sortie. Pour votre confort, vous poussez aussi disposer des semelles au fond des chaussures pour bien caler vos pieds et apporter une sensation agréable au niveau de la voûte plantaire.

Autres conseils pratiques sur la randonnée



Stéphane

Stéphane

Passionné par la randonnée depuis plus de 20 ans, j'aime partager ma bonne humeur avec d'autres amoureux de la nature et du grand air.


A propos

Rando Guide est un site réalisé par des passionnés de la randonnée pour tous les amateurs de la vie au grand air!


Contact


Réseaux sociaux


© Copyright Rando Guide – Plan du site