La préparation physique et mentale pour la randonnée

Vous allez bientôt partir pour un trek de plusieurs jours ou plusieurs semaines au long cours? Vous ne vous sentez pas complètement prêt physiquement et mentalement? Si vous avez prévu de marcher plusieurs dizaines ou centaines de kilomètres, vous avez tout intérêt à avoir une excellente préparation physique. En effet, si vous n’êtes pas au top de votre forme, vous risquez d’avoir toutes les difficultés du monde à arriver au bout de votre effort. Vous allez donc trouver ci-dessous quelques conseils pratiques pour vous préparer physiquement à votre prochaine randonnée.

L’entrainement physique

Comme tout effort physique, le trekking demande une préparation intense. Celle-ci dépendra bien entendu de l’effort à fournir. Vous n’aurez pas besoin de la même condition physique pour entreprendre une petite promenade de deux heures et un trail de 3 semaines en zone montagneuse sur plus de 200 km. Tout est donc question de dosage. Mais qui peut le plus peut le moins. Donc autant être bien préparé, cela sera plus facile le jour venu.

Pour votre entrainement physique, vous allez principalement travailler votre endurance. Elle est essentielle pour les efforts prolongés sur plusieurs jours consécutifs. Pour cela, vous pouvez pratiquer des sports tels que la course à pied, la marche rapide ou encore faire du fitness. Il est conseillé de faire 2 à 3 séances de sport par semaine. Vous augmenterez la fréquence de vos séances au fur et à mesure que l’échéance se rapproche. L’idée n’est surtout pas d’être sur les rotules avant d’entamer votre trek mais au contraire d’arriver avec le bon niveau de préparation. Vous devez donc être à l’écoute de votre corps pour sentir au mieux là où vous en êtes dans votre préparation.

Comme tout athlète de haut niveau, vous feriez bien d’alterner les séances intenses avec des phases de récupération pour permettre à votre corps de se relâcher. C’est important pour éviter les blessures qui pourraient survenir si vous ne modérez pas votre ardeur. Enfin, n’oubliez jamais l’échauffement! Il est vraiment très utile pour mettre en condition votre fibres musculaires et partir du bon pied.

L’alimentation

Avant un effort de grande ampleur, il est essentiel de surveiller son alimentation. Prendre de bonnes habitudes alimentaires va vous aider à vous sentir bien dans votre corps. Les efforts physiques seront alors beaucoup plus faciles à entreprendre. Une alimentation équilibrée comprendra notamment du poisson, de la viande blanche, des fruits et légumes.

Un bon apport en protéines est indispensable pour le bon fonctionnement musculaire. Vous pouvez tout à fait prendre des barres protéinées pour augmenter et maintenir la masse musculaire. Personnellement, je suis assez fan du snickers protéine en vente sur le site. Il a très bon goût et m’apporte une bonne dose de protéines. J’en prends un en général après l’entrainement. J’en ai toujours dans mon sac de randonnée. Cela permet de reprendre rapidement des forces en cas de petite baisse de tonus. C’est également utile pour le renforcement musculaire.

Un autre conseil utile : apprenez à gérer votre énergie durant l’effort. Voyez de quelle quantité de nourriture vous avez besoin pour parcourir telle ou telle distance. Si vous mangez trop, vous vous sentirez lourd et vous serez moins performant. Si vous ne mangez pas assez, vous manquerez de carburant pour avancer. Ce n’est pas le jour où vous allez vous lancer que vous devez commencer à étudier les besoins de votre corps mais bien avant, durant la phase de préparation physique générale.

La préparation mentale

Inutile de se lancer dans l’ascension de l’Himalaya, du Mont Blanc ou d’un autre sommet avec un fort dénivelé si vous n’avez pas une excellente préparation psychologique. Le mental est directement connecté au physique. Lorsque vous serez sous la pluie en plein vent avec 30 km dans les jambes et qu’il faut encore marcher 3 heures avant d’arriver au refuge, c’est le mental qui va vous permettre de vous dépasser et d’arriver sain et sauf à destination.

Mais alors comment se préparer mentalement pour une randonnée exigeante? Il n’y a pas de secret, il faut s’entrainer encore et toujours. L’entrainement va vous aider à gagner en confiance. Ainsi, au moment de vous lancer, vous serez gonflé à bloc. L’expérience va également être d’un grand secours. Si vous débutez, il est vivement conseillé de vous entourer de personnes plus aguerries. Elles sauront vous rassurer et trouver les mots lorsque cela ira moins bien. Elles seront également d’une grande aide pour gérer les imprévus qui ne manqueront pas d’arriver. En haute montagne comme dans le désert, la nature va vous jouer des tours. Savoir y faire face est très important pour le bon déroulement de la suite de votre aventure.

Voilà, avec tous ces conseils, vous devriez être dans une bonne condition physique et mentale pour vous lancer sur les sentiers d’une grande randonnée.

Autres conseils pratiques sur la randonnée

Donnez une note :
[Total: 84 Average: 4.8]
Stéphane

Stéphane

Passionné par la randonnée depuis plus de 20 ans, j'aime partager ma bonne humeur avec d'autres amoureux de la nature et du grand air.


A propos

Rando Guide est un site réalisé par des passionnés de la randonnée pour tous les amateurs de la vie au grand air!


Contact


Réseaux sociaux


© Copyright Rando Guide